Escape Time

Le manoir des sœurs Aubépine

Résumé de la mission

Le manoir des sœurs Aubépine

Envoyé en 1928, Vincent LENOIR, alias l'agent ALPHA, a altéré le temps en nouant des relations intimes avec Louise AUBÉPINE. Le manoir de Louise et de sa sœur Anne abrite certainement de précieux documents confiés par Vincent. Rendez-vous sur place et récupérez les documents…

Escape Time

43 rue Sedaiges
63150 La Bourboule

Caractéristiques

De 3

à 8 joueurs

Durée 60 min

Difficulté

50%

Frisson

40%

Fouille

80%

Manipulation

30%

Réflexion

50%

Description de la mission

Oserez-vous vous aventurer dans ce manoir hanté dont l’espace de jeu s’étend sur plus de 60 m2 ?

Envoyé en 1928, Vincent LENOIR, alias l’agent ALPHA, a altéré le temps en nouant des relations intimes avec Louise AUBÉPINE. Le manoir de Louise et de sa sœur Anne abrite certainement de précieux documents confiés par Vincent. Rendez-vous sur place et récupérez les documents…

Notre performance

Mission effectuée le

31.10.2021

Résultat

SUCCÈS

Réalisé en

0 min

Nombre d’agents

0

Agents réquisitionnés

Notre avis

ESCAPE TIME, UNE DES MEILLEURES FRANCHISES D’ESCAPE GAME DE FRANCE

Nous connaissons bien la franchise Escape Time, c’est LA première enseigne d’escape game qui a vu le jour en France. Le siège se trouve à Tours dans l’Indre-et-Loire. Nous avions décidé d’aller y faire un petit tour lorsque nous étions de passage sur la région. Nous avons fait les salles Time Lab, Super Alpha World et Mission Tokyo que nous avons toutes 3 adorées ! Quand nous avons vu que l’enseigne allait s’installer à la Bourboule, à 50 min de Clermont-Ferrand, ce fut une très bonne surprise. Nous n’avons pas perdu de temps et réservé rapidement une partie chez eux dans la salle « Le manoir des sœurs Aubépine ». Le bâtiment de la Bourboule est complètement différent de celui de Tours. C’est une vieille bâtisse d’époque. Pour le coup, elle est bien en adéquation avec la salle que nous avons prévu de faire aujourd’hui, surtout que nous avions réservé une séance le soir et le temps était brumeux. Nous arrivons donc devant le pas de la porte d’entrée dans une ambiance particulièrement lugubre. Nous entrons dans un hall très éclairé, complétement différent de l’extérieur et pour le coup, plus froid, plus impersonnel et très différent de celui de Tours, moins immersif. Mais il faut dire que l’enseigne a mis la barre très haute à Tours.

UNE TRÈS BELLE DÉCO : DE LA SALLE DU BRIEFING JUSQUE DANS LA SALLE DE JEU

Le briefing se fait devant l’entrée de la salle, dans une petite pièce prévue pour l’occasion, bien décorée, qui permet de se mettre dans l’ambiance et dans note rôle d’agent infiltré. Encore une fois, on ne peut pas s’empêcher de comparer la prestation du GM qui est très bien, mais quand même moins poussée et théâtralisée qu’à Tours. On entre donc dans la salle et on découvre des décors incroyables, le souci du détail et là. C’est certainement une des forces de l’enseigne. L’immersion ne peut qu’être bonne avec une salle pareille. La superficie de cette salle est vraiment immense, certainement une des plus grandes salles que l’on ait faite. Cela rend forcément la fouille plus intéressante et assez importante, ce qui n’est pas pour nous déplaire.

UNE SALLE PREMIÈRE GÉNÉRATION, MAIS QUI SAURA VOUS SURPRENDRE

Il y a beaucoup de cadenas dans cette salle première génération, mais cela est en adéquation avec le thème et le scénario. Le moyen de communication, cependant, est très basique et pour le coup n’est lui pas cohérent avec la salle et l’époque dans laquelle on est censé se trouver, ce qui casse légèrement l’immersion. C’est une salle où le côté fun et l’immersion résident dans les interactions diverses et les émotions que l’on ressent tout au long du jeu (peur, rire, stress, etc.), ce qui en soit le différencie des salles plus classiques (mais qui est en fait propre aux salles frisson/horreur). Attention donc, car même si cela n’est pas vraiment précisé sur le site, c’est une salle qui pourra en effrayer plus d’un ! Bonne chance à tous :P

Points forts / Points faibles

+ La superficie
+ Les décors
+ L’ambiance sonore et lumineuse
+ Les petits moments de frayeurs et petites surprises inattendues
– Le moyen de communication : écran plat en 1920 = anachronisme
– Les décors de l’accueil (pas aussi poussés qu’à Tours)

Note détaillée

Immersion / Scénario
0 %
Enigmes / Mécanismes
0 %
Fun / Originalité
0 %
Game Mastering
0 %

Note globale

0 / 20

Découvrez d'autres missions

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Rechercher